Stress et sommeil

49% des enfants sont stressés.

L’école, la situation sanitaire, le conflit en Ukraine,… Tous ces éléments (et sans doute d’autres) s’inscrivent durablement en eux. Et lorsque les inquiétudes sont trop fortes, l’endormissement est plus compliqué. Nous pouvons tenter de les épargner mais nous pouvons aussi leur permettre de reconstruire les bases qui leur permettront de se protéger des agressions extérieures. C’est ce que l’intégration des réflexes archaïques peut faire, en désactivant le Réflexe de Paralysie par la Peur.

https://integration-reflexes.fr/?page_id=735 #reflexesarchaïques #reflexesprimitifs #stress #endormissement #sommeil #RPP #RMTI #integrationréflexes #reflexes

Peur des monstres

peur réflexes

Les peurs du soir sont incontrôlables.

La peur n’est jamais rationnelle, mais lorsque l’enfant se retrouve seul, que le silence se fait autour de lui, elle prend encore plus de place.

Si votre enfant a un réflexe de Moro encore actif, il risque d’être en hypervigilance. Alors chaque petit bruit devient un danger, chaque ombre aussi.

Que faire ?

D’abord lui demander « Tu as peur qu’il se passe quoi ?  » (plutôt que « Tu as peur de quoi ? »). Et si les peurs ne passent pas, l’intégration des réflexes peut l’apaiser.

Zzzzzzzz

Vos nuits sont épuisantes ? Vous ne trouvez pas le sommeil ou vous vous réveillez plusieurs fois dans la nuit ? Vous avez du mal à rester éveillé.e et attentif .ve toute la journée ?

Plusieurs réflexes sont peut-être encore actifs et vous empêchent d’avoir des nuits sereines.

Après quelques séances d’intégration des réflexes, à vous les nuits reposantes et apaisantes ! sommeil #troublesdusommeil #endormissement #insomnies #RMTI #integrationréflexes #reflexes

Regarde-moi dans les yeux !

Parler en regardant son interlocuteur dans les yeux, quel défi ! C’est plus fort que nous, on baisse les yeux, ou regarde ailleurs. Le réflexe de Paralysie par la peur et le réflexe de Moro ont sans doute encore trop de contrôle sur vos réactions. Ce n’est pas une fatalité !

Une intégration de ces deux réflexes peut vous permettre un contact visuel plus serein qui ne vous met pas mal à l’aise !

Beurk !

Les morceaux, les textures, les couleurs, tout est sujet à un tri et à d’éventuels conflits. Les repas sont devenus bien compliqués et ne sont un plaisir pour personne.

Le réflexe de paralysie par la peur (RPP) et le réflexe de Babkin ont sans doute mis leur grain de sel et mériteraient de rentrer au placard pour permettre à tout le monde de retrouver une sérénité à table.

Je perds mes moyens…

Votre enfant a beau connaître sa leçon par cœur, une fois arrivé.e en classe, il n’en reste rien. Il.elle perd ses moyens. C’est comme s’il.elle était tétanisé.e…

La récitation de poèmes, les évaluations écrites, les exposés, les oraux,… c’est à chaque fois la même chose !

Le réflexe de Paralysie par la Peur est peut-être encore actif et l’empêche d’accéder à ses connaissances, en cas de stress. Il est possible d’apaiser son système nerveux central grâce aux mouvements passifs et aux mouvements prénataux…

Grrrr, cette timidité qui nous handicape !

Vous vous sentez mal dans les groupes, êtes tétanisé.e si vous devez prendre la parole devant des inconnus ? Vous préférez être seul.e plutôt que de devoir faire la conversation ? Il vous est difficile de prendre une décision sans l’aval de vos proches ? Un RPP (Réflexe de Paralysie par la Peur) est peut-être en train de vous empêcher d’avoir une vie sociale… Ce réflexe est le tout premier… Il émerge au bout de quelques semaines in-utero. Et s’il ne s’intègre pas suffisamment, il peut entraîner énormément de difficultés. N’attendez plus ! Consultez pour mettre fin à ce frein à la sociabilité !