• Les réflexes, qu’est-ce que c’est ?

    Les réflexes sont des mouvements involontaires que fait le bébé dès 6 semaines in-utero.

    Ces mouvements sont présents tout au long de sa première année. Ils permettent de créer des connexions neuronales entre le cerveau et le corps. Lorsque le réflexe a été suffisamment stimulé, le cerveau prend le relais et les mouvements deviennent volontaires.

    On dit que le réflexe est intégré.

    Mais si un danger apparait, le réflexe ré-apparait immédiatement !

  • Des réflexes intégrés pour un meilleur développement

    Chaque enfant a son propre rythme de développement.

    Cependant, on peut parfois avoir des inquiétudes quant à l’évolution de notre bébé.

    Un bilan de ses réflexes permettra d’écarter cette cause, ou d’aider l’enfant à acquérir la mobilité dont il a besoin pour découvrir le monde.

    N’hésitez pas à me contacter si vous avez besoin d’informations supplémentaires.

  • Yes, I can

    Avoir confiance en soi, croire en son potentiel et en ses capacités.

    Pas facile…

    Des freins psychologiques nous empêchent souvent de reconnaître nos forces et nos qualités. L’intégration des réflexes archaïques permet, en rééduquant le corps, d’ignorer les croyances de notre cerveau.

    voir la page dédiée à la confiance en soi: https://integration-reflexes.fr/?page_id=794

  • Stress et sommeil

    49% des enfants sont stressés.

    L’école, la situation sanitaire, le conflit en Ukraine,… Tous ces éléments (et sans doute d’autres) s’inscrivent durablement en eux. Et lorsque les inquiétudes sont trop fortes, l’endormissement est plus compliqué. Nous pouvons tenter de les épargner mais nous pouvons aussi leur permettre de reconstruire les bases qui leur permettront de se protéger des agressions extérieures. C’est ce que l’intégration des réflexes archaïques peut faire, en désactivant le Réflexe de Paralysie par la Peur.

    https://integration-reflexes.fr/?page_id=735 #reflexesarchaïques #reflexesprimitifs #stress #endormissement #sommeil #RPP #RMTI #integrationréflexes #reflexes

  • Peur des monstres
    peur réflexes

    Les peurs du soir sont incontrôlables.

    La peur n’est jamais rationnelle, mais lorsque l’enfant se retrouve seul, que le silence se fait autour de lui, elle prend encore plus de place.

    Si votre enfant a un réflexe de Moro encore actif, il risque d’être en hypervigilance. Alors chaque petit bruit devient un danger, chaque ombre aussi.

    Que faire ?

    D’abord lui demander « Tu as peur qu’il se passe quoi ?  » (plutôt que « Tu as peur de quoi ? »). Et si les peurs ne passent pas, l’intégration des réflexes peut l’apaiser.